• Véronique Dessaint

Lavage toison agneau Ouessant blanche


J'ai eu l'opportunité d'avoir des toisons de mouton Ouessant blanches , noires et crème a récupérer chez un particulier dans les Vosges a une soixantaine de kilomètres de chez moi. Ce genre d'épopée est toujours pleine de surprises, surtout ce qui est donné, la dame n'avait aucune idée de ce que je voulais faire de ses toisons. Les moutons en questions avaient l'utilité écologique d'entretenir ses terrains en particulier des vergers


Sortie du sac, la toison de mouton Ouessant blanche , n'a rien de blanc, il va falloir trié de qui est récupérable et ce qui ne l'est pas, enlever les brins de paille, jeter ce qui est inutilisable, cela ne sert a rien de garder des bouts de paille et parties de toison boueuses et crottées.



Le tri est fait , le tas est bon a jeter, fibres trop courtes, trop sales, j'ai de mauvais souvenir avec des toisons qui étaient trop sales que j'avais pas triées de manière drastique dans mes débuts et qui ont donné un résultat médiocre au filage au point que malgré le lavage et la teinture, j'ai du en jeter plus de la moitié, là même avec cette toison blanche si tout n'est pas a jeté, je gagne tout de même du temps



La partie de la toison que je vais garder écharpillée et mise dans un bac avec de l'eau de pluie, il reste encore des parties sales comme par exemple les pointes des mèches







Après quelques jours de trempage dans l'eau de pluie la fermentation se produit, les saletés se détachent de la fibre









N'arrivant pas a l'avoir plus blanche, j'ai fini par sortir la laine du bac en conservant le "jus" pour la suite du lavage, le lavage par fermentation permet une économie d'eau non négligeable, mais il faut que cela se fasse en été plus la température est élevée plus la fermentation sera rapide et efficace



Après plusieurs rinçages, j'ai du me résoudre a la laver a 60° a l'eau savonneuse puis rinçage a nouveau et séchage, j'ai réussi a récupérer environ 100 grammes de laine de pays bien blanche




Avec du blanc et du noir on fait du gris !




Comme j'ai pas beaucoup de toison Ouessant blanc et beaucoup de de toison Ouessant noir

j'ai voulu tester le gris maison

La première opération consiste a passer les fibres dans la cardeuse, le plus difficile est de trouver le bon dosage de noir pour ne pas avoir un gris anthracite foncé, ma recherche va plutôt vers le gris souris




Le résultat des nappes cardées , le gris ne sera finalement pas uni , c'est pas plus mal, ça lui donnera un coté naturel et unique












Début de la première bobine , le filage n'est pas régulier, j'ai choisi de garder les petites boules de laine pour donner à cette laine un aspect fantaisie. La bobine se remplit, on voit bien le gris qui se nuance, allant du gris clair ou gris presque noir






La seconde bobine est presque pleine, le retors va pouvoir se faire, je suis impatiente de voir le résultat




Voilà mon fil retordu su lui-même, je trouve le résultat seyant








Voilà mon fil gris pure Ouessant , j'ai 100 grammes et 290 m , de quoi faire ???? je ne sais pas encore mais il me plait beaucoup, je crois que je vais recommencer peut-être avec la Clun forest et l'Ouessant noir



Une petite dernière avant de clore le post, l'ombre c'est une partie de moi-même histoire de prendre forme

En vente dans la boutique ici : https://www.lefilboutabout.com/product-page/echeveau-de-laine-de-pays-ouessant-gris-fil%C3%A9-main





87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout