• Véronique Dessaint

Quelques teintures végétales ratées

Mis à jour : févr. 7


Teinture aux jeunes feuilles et rameaux de prunier myrobolan


Faire cuire pendant 4 heures les rameaux et jeunes feuilles de prunier myrobolan dans de l'eau additionnée de deux verres de vinaigre, j'avais une cocotte minute pleine ( pour les proportions)

Laisser refroidir

Le lendemain, filtrer et presser les feuilles et rameaux pour en extraire la teinte, étrangement ça mousse, mettre la laine a teindre et deux verres d'hydroxyde de fer

Faire cuire le tout jusqu'à ce que la fibre ait absorbé la teinte, cela se voit , la laine change de couleur, laisser refroidir, rincer et laisser sécher

La teinte obtenue je la qualifierais de vert-bleu- métallique sur du mouton allemand

ça c'était le résultat obtenu juste après la réalisation de la teinture, la couleur était vraiment magnifique mais elle n'a pas tenu sur le temps. Six mois plus tard quand j'ai voulu filer cette laine, je ne l'ai pas retrouvé la couleur était passée.


Pour ceux qui ne connaissent pas le myrobolan. Le Myrobolan ou Prunier-cerise (Prunus cerasifera) est un arbre qui produit des petites prunes jaunes, orangées ou rouges de la taille des cerises, elles contiennent beaucoup d'eau et sont acidulées, nous avons trois arbres et aucun des trois ne fait les mêmes fruits. Le Prunier myrobolan est utilisé comme porte-greffe pour les Reines-claude, les abricotiers, les quetsches ou mirabelles. A l'époque nous avions acheté des abricotiers polonais en jardinerie et la greffe n'a pas pris sur aucun des trois arbres

________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Mérinos teint géranium sauvage


Le géranium sauvage pousse en tant que mauvaise herbe dans mon jardin, il est même envahissant, une précision le géranium sauvage n'a rien a voir avec les géraniums que l'on met en jardinières pour décorer les balcons

Mes tests de teintures par fermentation n'ont pas tous réussi




Mise en macération du géranium a robert dans de l'eau de pluie pendant 2 jours, le jus obtenu étant trop clair, je l'ai mis en cuisson







J'ai mis mon mérinos a macérer dans le jus obtenu après cuisson du géranium

sauvage ou géranium a Robert









Le résultat après 24 h de macération, sans rinçage comme la couleur obtenue était trop pâle, j'ai replongé mon mérinos pendant 24 h dans le bain








Voilà la teinte finale après macération du géranium sauvage , cuisson , filtrage, macération de la laine, séchage, macération a nouveau de 24 h et rinçage puis séchage, j'avoue ne pas être convaincue par la teinte

Ne me demandez pas si la teinte est solide, je n'en sais rien

J'ai fini par teindre la mèche en question avec de la garance, le résultat est bien plus chatoyant

https://www.lefilboutabout.com/post/m%C3%A9rinos-aux-nuances-de-garance

________________________________________________________________________________________________________________________________________________



Essai teinture orcanette



100 grammes de poudre d'orcanette que j'ai préalablement dilué dans de l'alcool a brulé pour en extraire les pigments , macération alcoolique pendant 1 h, puis j'ai versé ma teinture mère dans 3 litres d'eau du robinet , mon eau de source a la particularité d'être non calcaire et d'être ferrugineuse, je pense que c'est important de le signaler pour la suite de l'expérience





J'ai mis du mérinos ( non mordancé, j'avais lu sur la notice laine mordancée ou non, mais j'ai du me planter, comme il s'agissait d'un test j'ai pas voulu gâcher l'alun ) dans le bain et mis a cuire pendant 10 min ( petits bouillons ) laissé refroidir et rincé a l'eau claire







Le résultat obtenu est un beau violet foncé , j'en viens de regretter le fait de ne pas avoir mordancé ma laine au préalable mais comme la teinte ne tient pas !
















Avec le reste du bain, j'ai refais une teinture sur celle du rumex qui avait viré au rose mais dont la couleur n'était pas restée, je ne saurais nommer la teinte obtenue mais je le trouve sympa et elle semble être plus solide qu'avec l'orcanette seule























Au bout d'une semaine, j'ai refais une photo de ma teinture avec des racines d'orcanette et effectivement, le violet foncé est passé au mauve et la couleur n'a cessé de pâlir au fil du temps, même pas besoin de faire un test a la lumière, la teinte disparait d'elle même


Depuis je me suis documentée, et j'ai lu que l'orcanette tenait mieux si la fibre était mordancée avec de l'argousier va falloir essayer un jour, mais j'ai pas encore trouvé l'argousier


La liste risque de s'agrandir vu que je teste pas mal de recettes de teintures végétales c'est de cette manière que j'apprends en expérimentant


________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Cuve a indigo sur coton



La couleur du coton mercerisé ne me plaisait pas, j'ai voulu faire une teinture bleue avec de l'indigo, le résultat est décevant, le rouge est passé au jaune moutarde et le coton beige n'a pas pris la teinte uniformément




J'ai eu la réponse du pourquoi ma teinture avait raté, j'avais mis trop d'hydrosulfite dans la cuve a indigo et celui-ci c'est mal réparti malgré le temps de pose, c'est pour cela que le bleu est plus foncé par endroits, plus de pigments ont pris sur l'écharpe par endroit , il aurait fallu attendre que l'hydrosulfite se disperse mais cela prend plus que 24 h et j'étais impatiente d'utiliser ma cuve a indigo


L'explication pour réaliser cette écharpe en coton rouge et beige se trouve ici : https://www.lefilboutabout.com/post/echarpe-tiss%C3%A9e-main-100-coton-beige-rouge





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout